Accueil > Actualités > Vie du laboratoire

In memoriam Claude Lefébure

Décédé ce 15 avril 2020, Claude Lefébure était né le jour de la Noël 1945 à Dôle, dans le Jura. Il a grandi dans le XVIe arrondissement, élevé par sa mère, gardienne d’immeuble. Après un cursus technique, il étudia l’ethnologie à la Sorbonne. Aux vacances de Pâques 1969, la découverte fortuite d’un pays « sec et rouge », celui des Aït ‘Atta, dans l’Atlas marocain, est décisive. Son terrain d’étude ne sera pas l’Amazonie mais le monde berbère. Il se mit à en étudier la langue et la littérature auprès de Lionel Galand à l’Inalco et à l’EPHE, et se rendit dans l’Atlas pour de longs séjours d’étude qui finirent par faire de lui, comme on disait là-bas, un ‘Attaoui d’adoption. En 1978, il analyse le langage du métier à tisser berbère – montrant, selon ses mots d’alors, « l’intérêt de l’enquête lexicographique et des analyses linguistiques pour les études de technologie culturelle » –, et entre au CNRS. Il ne sera donc pas ingénieur chimiste, mais chercheur : un chercheur poète, sensible à la lettre, au cadrage (en témoignent ses photographies [1]). Dans l’équipe dirigée par Robert Creswell, il contribua à la revue Techniques & Culture (avec une esperluette qu’il avait dessinée et qui devint le logotype de la revue et de l’équipe [2]). Il intégra ensuite l’équipe « Écologie et Anthropologie des Sociétés Pastorales » et l’unité de recherche « Littérature orale, dialectologie, ethnologie du domaine arabo-berbère » dirigée par Camille Lacoste-Dujardin, assurant parallèlement à l’Inalco, entre 1991 et 1998, un enseignement sur l’ethnologie des Berbères du Nord. Sensible à la longue durée et à l’histoire, il contribua comme berbérisant aux travaux collectifs mis en œuvre par François Pouillon sur l’orientalisme savant, et rejoignit en 2001 le Centre d’histoire sociale de l’islam méditerranéen à l’EHESS, où il anima avec Gianni Albergoni et François Pouillon un séminaire de recherche formant à l’anthropologie du Maghreb – on pouvait l’y entendre parler de joutes poétiques et de chansons gazettes [3]. Il assura la direction du Centre entre 2006 et 2010, année de sa retraite. En 2011, c’est pour une exposition consacrée au peintre géographe Théophile-Jean Delaye, qu’il fit un dernier voyage au Maroc. Ce n’était pas sans une nostalgie douloureuse, qu’en mars 2016, dans le cadre du séminaire « Parcours anthropologiques dans le monde arabe », il exprimait la force de son attachement aux Aït ‘Atta, en projetant quelques images d’un film le montrant de retour dans ce pays à « l’eau qui casse les dents » : « le jour où je ne reviendrai pas, c’est que ça y est, j’ai payé ». Depuis, les maisons s’y écroulaient (et les mémoires, mais pas la sienne). Il vivait depuis 2017 sur les hauteurs de la Chanterelle, un Ehpad du Pré-Saint-Gervais, près de son fils Pierre – Pierrot, disait-il.

Alain Messaoudi


Publications de Claude Lefébure :

1975 (En collaboration avec G. Nahas et Ph. Zeidenberg), “Kif in Morocco”, The International Journal of the Addiction, X (6), p. 977-993.

 1977 « Des poissons aux mouflons : vie pastorale et cohésion sociale chez les Ayt ‘Atta du Maroc présaharien », in L’élevage en Méditerranée occidentale, Paris, IREMAM-CNRS, p. 195-205.

 1977 “Tensons des Ist Atta : la poésie féminine béraber comme mode de participation sociale”, Littérature Orale Arabo-Berbère, 8, p. 109-142.

 1977-78 Compte rendu de : Abdellah Hammoudi, « La vallée de l’Azzaden. Contribution à la sociologie du Haut-Atlas marocain » (thèse EHESS, 1977), Production Pastorale et Société, 1, hiver 77-78, p. 32.

 1978 « Linguistique et technologie culturelle : L’exemple du métier à tisser vertical berbère », Techniques & Culture, Bulletin de l’équipe de recherche 191, 3, pp. 84-148 ; réed. (patielle) 2010.

 1978 « La spécificité des sociétés de pasteurs nomades ». Littérature Orale Arabo-Berbère, 9, p. 105-118.

 1978 CR de Gilbert Grandguillaume, Nédroma. L’évolution d’une médina (Leiden, Brill, 195 p.), L’Homme, 18 (3-4), pp. 223-224.

 1979 (co-dir.) Production Pastorale et Société, Cambridge/Paris : Cambridge University Press/ Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 493 p.

 1979 CR de D. H. Dwyer, Images and Self Images. Male and Female in Morocco (New York, Columbia University, 1978), L’Homme, 19 (3-4), pp. 248-249.

 1981 (co-dir. avec Cl. Breteau, N. Zagnoli & C. Lacoste), Production, pouvoir et parenté de Sumer à nos jours, Paris, AECLAS/Geuthner, 392 p.

 1981 « Le mariage des cousins parallèles patrilatéraux et l’endogamie de lignée agnatique : l’anthropologie de la parenté face à la question de l’endogamie », ibid., p. 195-207.

 1981 « Le choix du conjoint dans une communauté berbérophone du Maroc présaharien (éléments pour une étude) », ibid. p. 281-292.

 1981 « Poésie et vérité chez les Kel-Ahaggar : “chameau”, “rezzou”, “campement” dans les Poésies touarègues recueillies par Charles de Foucauld : trois études de Lionel Galand », Production Pastorale et Société, 8, p. 57-59.

 1981 CR de Hassan Jouad et Bernard Lortat-Jacob, La saison des fêtes dans une vallée du Haut-Atlas (Le Seuil, 1978, 112 p.), L’Homme, 21 (3), p. 124-126.

 1981 CR de André Louis, Tunisie du sud. Ksars et villages de crête (CNRS, 1975), L’Homme, 21 (3), p. 126-127.

 1982 « M’hamed Boukhobza emploie “désertification” », Production Pastorale et Société, 10, p. 68-69.

 1982 « Le vif enterré. Réserves céréalières et société au Maroc » Littérature Orale Arabo-Berbère, 13, p. 79-93.

 1983 « Linguistique et technologie culturelle, quelques remarques », Techniques & culture, 1, p. 121-129.

 1984 (dir. en coll. avec Pierre Lemonnier), n° thématique « Des choses dont la recherche est laborieuse… », Techniques et culture 3, 194 p. « 1984 année Diderot. Au regard de nos préoccupations : L’Encyclopédiste », ibid p. i-xi.

 1985 « Réserves céréalières et société : l’ensilage chez les Marocains », in François Sigaut, Corinne Beutler, Olivier Buchsenschutz (dir), Les techniques de conservation des grains à long terme. Leur rôle dans la dynamique des systèmes de culture et des sociétés, vol. 3, Paris, CNRS, p. 211-236.

 1985 « Sensibilité rurale et émigration ouvrière : un poème chanté du Sud-est marocain », in : Méthodes d’approches du monde rural. Alger, OPU, p. 257 + 289-299 (discussion).

 1985 « Ayt Khebbach, impasse Sud-est : l’involution d’une tribu marocaine exclue du Sahara », in Désert et Montagne au Maghreb. Hommage à Jean Dresch, Revue de l’Occident musulman et de la Méditerranée, 41-42, p.136-157.

 1985 « Paul Pascon 1932-1985 », Techniques & culture, 6, juillet-décembre 85, p. 203-207.

 1986 « Ousman : la chanson berbère reverdieé, in Jean-Robert Henry (dir.), Nouveaux enjeux culturels au Maghreb. Paris, CNRS, p. 189-208 (« Annuaire de l’Afrique du Nord »).

 1987 « Contrat mensonger. Un chant d’amdyaz sur l’émigration », Etudes et Documents Berbères, 3, p. 28-46.

 1987 « Ayt Khebbach du Sud-est présaharien : réorienter le vouloir-vivre collectif », in : En hommage à Paul Pascon, Bulletin Economique et social du Maroc 159-161, p. 23-41.

 1989 « Organisation spatiale et conflits pastoraux chez les Ayt Atta du Sud-est marocain », in Espaces maghrébins, pratiques et enjeux, Alger/Oran, ENAG/URASC, p. 69-76.

 1989 (dir. en coll. avec Geneviève Bédouch), n° thématique « Corpus », Techniques & culture, 13, janvier-juin 89, 178 p.

 1990 « Sociétés du Haut Atlas : sous les nuées du courage » Montagnes Magazine (Hors série, Les Gens d’En-haut 1) Haut Atlas, p. 21-33.

 1991 « La nouvelle chanson berbère, une expression contestataire » in Camille & Yves Lacoste (dir.), L’état du Maghreb, Paris, La Découverte, p. 291-293.

 1992 « France, Terre d’écueils : Une suite d’extraits littéraires berbères », in Kacem Basfao & Jean-Robert Henry (dir.), Le Maghreb, l’Europe et la France, Paris, CNRS, p. 251-262 (« Annuaire de l’Afrique du Nord »).

 1992 « Cette soie marine a d’autres reflets. Supplément à la note d’Aurore Sagot-Ortéga sur les tissages de byssus », Techniques & culture, 19, janvier-juin 92, p. 197-200.

 1993 Ed. critique de Emile Laoust, Noces berbères. Les cérémonies du mariage au Maroc, Aix-en-Provence, Edisud, 198 p.

 1993 « Sacrifice animal et frairies communielles chez les Berbères du Maroc » in A.-M. Brisebarre & A. Gokalp (dir.). Le sacrifice musulman : espaces et temps d’un rituel, Paris, Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, p. 59-73.

 1993 « Écoles », in J. Drouin & A. Roth (dir.), À la croisée des études libyco- berbères. Mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand, Paris, Geuthner, p. 553-563.

 1995 « Maroc berbère : l’émigration au miroir de la poésie », Hommes et migrations, 1191, p. 6-10.

 1998 « Bonnes feuilles des Seksawa. À propos de Structures sociales du Haut-Atlas (1955, 1978) », in Enquêtes dans la bibliographie de Jacques Berque, Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 83-84, p. 93-101.

 1998 notices « Berbères ; Chaouias ; Chleuhs ; Kabyles Imazirhenes ; Rifains ; Zénètes » in J.-Ch. Tamisier (dir.), Dictionnaire des Peuples, Paris, Larousse-Bordas.

 1998 « Sus Al-Aksa » (avec E. Levi-Provençal), Encyclopédie de l’Islam, fasc. 161-162, p. 935-37.

 1999 « Aux vitrines de l’an : le Maroc sur son Trente et un » in Jean-Robert Henry et Lucienne Martini (dir.), Littératures et temps colonial, Aix-en-Provence, Édisud, p. 59-67.

 1999 « Ali Sedki Azaykou : quatre poèmes traduits de la Tachelhayt (avec une notice biographique) », Mediterraneans/Méditeranéennes, 11, p. 42-44 (« Voix du Maroc »).

 2000 « Le genévrier thurifère », « Au Pays de l’arganier », Cahier d’Études Maghrébines (hors série « Vies d’arbres, arbres de vie »), p. 38-40 et 43-47.

 2004 « "Foin de ma barbe, si je n’t’arrange une djellaba bien à ta taille !" Aspects de la dispute en pays berbère », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 103-104, p. 125-146 (« L’injure en Méditerranée »).

 2005 « Les migrations de travail au miroir de la poésie berbère », Migrance 24, p. 30-36.

 2008 Notices « André Basset ; Henri Basset ; René Basset ; Borély ; Boris (en coll.) ; Cohen ; Colin (en coll.) ; Destaing ; Dresch ; Justinard ; Laoust ; Le Chatelier ; Masqueray ; Michaux-Bellaire ; Motylinski ; Mouliéras (en coll.) ; Pascon ; Roux ; Souriau ; Spillmann ; Tillion », in F. Pouillon (dir.) Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris, Karthala/IISMM. 

 2008 (dir.) « Berbères, le peuple aux cent visages », Qantara, 66, p. 8-9, 25-30, 39, 41- 43.

 2009 « Notices : Arabes et berbères ; Chaouïas ; Kabyles ; Kateb Yacine ; Mozabites ; Germaine Tillion », in J. Verdès-Leroux (dir.), L’Algérie et la France, Paris, Laffont.

 2010 « Retour sur « Linguistique et technologie culturelle », Techniques & Culture, 54-55, p. 112-114 (texte p. 115-135).

 2010 « L’As de la cordée. Théophile-Jean Delaye et les illustrateurs du Maroc dans l’édition française aux alentours des années trente », in Théophile-Jean Delaye, Illustrateur du Maroc, Casablanca/Paris, La Croisée des chemins/Séguier, p. 131-161


[1Certaines ont été exposées en 2014 dans l’exposition « Femmes berbères du Maroc » présentée à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris. Il a aussi contribué avec André Goldenberg, Ali Oudaani et Marie-Rose Rabaté à la réalisation d’un film documentaire, L’eau, le pain, la laine et l’amour.

[2Voir le commentaire malicieux qu’il en donne dans « Retour sur “Linguistique et technologie culturelle” », Techniques & Culture, 54-55, 2010.

[3Il est chargé en 2014 d’une conférence complémentaire qu’il intitule « Mots et choses, maux et causes berbères : ethnologie, philologie, linguistique ».